5 raisons d’investir dans le MPS

Les services managés d’impression,
grands gagnants de la crise sanitaire

5 bonnes raisons d’investir dans le MPS

La crise sanitaire a contraint les entreprises à adapter leurs modes d’organisation, en particulier avec le télétravail, qui s’installe de façon durable. Face à cette transformation des usages, les directions générales sont de plus en plus attentives aux opportunités liées aux technologies et aux services qui dopent la performance opérationnelle, l’agilité et favorisent l’amélioration continue. En témoigne le dynamisme des MPS (Managed Print Services), de plus en plus plébiscités par les entreprises.

Par le passé, certains DSI, dirigeants de PME ou responsables de la gestion des moyens d’impression ont pu être tentés de reporter, ou de négliger, l’optimisation dans ce domaine. Mais, la crise sanitaire est passée par là et a contraint les organisations à revoir en profondeur leurs modes de fonctionnement. L’essor et l’engouement durables pour le télétravail ont remis en cause les modèles du passé, en particulier pour l’impression de documents et la gestion des flux documentaires. Avec, à la clé, des questions légitimes sur les usages et les besoins d’impression, l’amélioration continue des processus, des performances et des services, les coûts, les impacts environnementaux… Ces questions étaient bien évidemment présentes avant la crise sanitaire, mais elles font l’objet d’une attention accrue, notamment de la part des directions générales.

Celles-ci sont en effet de plus attentives et impliquées dans les problématiques technologiques. Selon le CEO Survey publié par Gartner, un dirigeant d’entreprise sur deux (45 %) a placé les systèmes d’information dans ses priorités pour 2021, c’est deux fois plus qu’en 20161. Et 73 % des DG ont augmenté leurs investissements dans les technologies de l’information, qui apparaissent en tête des efforts budgétaires, loin devant les locaux, le juridique, le marketing et les ventes…2 Autre indicateur de l’ancrage des technologies dans l’esprit des directions générales : la proportion de DG qui mentionnent le digital parmi leurs cinq priorités a dépassé les 23 % en 2021, deux fois plus qu’en 2017 !3

Nul doute que les infrastructures et systèmes d’impression, ainsi que les processus de gestion documentaire, vont figurer en bonne place dans ce changement de posture des directions générales. Parce qu’il reste tellement à faire qu’il est évident que ce gisement de productivité, de sécurité, d’optimisation et de performance va être inévitablement exploité, au-delà de la rationalisation rapide des coûts, traditionnellement associée aux services managés des parcs d’impression. L’analyse de l’existant, réalisée en amont d’une démarche MPS, fera découvrir aux directions générales la réalité des enjeux. En effet, le temps où les entreprises ne considéraient que les coûts des matériels d’impression (7 % des dépenses en matériels en 20214, selon Spiceworks-Ziff Davis) est révolu. Beaucoup ont compris l’intérêt de recourir aux services managés d’impression, dont on connaît les avantages : agilité, sécurité, simplicité d’administration et de gouvernance, facilité accès à l’expertise et aux compétences…

Ainsi, selon le cabinet marketsandmarkets5, entre 2017 et 2023, le taux de croissance annuel moyen du marché mondial des services managés d’impression atteindra + 8,5 % (et même 10 % pour les PME), le marché mondial dépassera les 50 milliards de dollars à l’horizon 2023, contre 28 milliards en 2017. Et près de 60 milliards de dollars en 2025, d’après Allied Market Research6, qui anticipe un taux de croissance annuel moyen de 10,3 %. Résultat : les services managés d’impression, qui pèsent déjà environ 7 % des dépenses globales en services managés des entreprises en 2021, en représenteront 9 % en 20227.

Selon les consultants, plusieurs tendances expliquent cette croissance : les besoins d’optimisation des infrastructures, les préoccupations environnementales (économies de papier, de toner…), les nouveaux usages d’impression liés au télétravail et la réelle montée en compétences des prestataires de services managés d’impression.

Il va donc être de plus en plus difficile de justifier un report en matière d’optimisation des investissements, des usages et des modèles d’organisation de l’impression dans les entreprises. Les projets les plus créateurs de valeur seront privilégiés.

1 « CEO concerns 2020 : implications and actions for CIOs », Gartner Symposium 2020). « The CEO perspective 2016 : how CIOs should respond », Gartner Symposium 2016.
2 « CEOs see growth in 2021, marked by 3 shifts », Gartner.
3 « CEO concerns 2020 : implications and actions for CIOs », Gartner Symposium 2020.
4 https://swzd.com/resources/state-of-it/
5 https://www.marketsandmarkets.com/Market-Reports/Managed-Print-Services-MPS-and-Document-Management-Systems-(DMS)-Market-620.html
6 https://www.alliedmarketresearch.com/press-release/managed-print-services-market.html
7 https://swzd.com/resources/state-of-it/